Little Richard, créateur du rock and roll, est mort à l’âge de 87 ans 

La rédaction 

Little Richard, pionnier américain du rock and roll, est mort samedi 9 mai, à l’âge de 87 ans. C’est son fils qui  l’a annoncé au magazine Rolling Stone, et un ancien membre de son groupe l’a également rapporté dans un post sur Instagram. Connu pour ses tubes  »Tutti Frutti » ou encore  »Long Tall Sally », il électrifiait la scène avec son extravagance et son anticonformisme. 

 

« Je suis l’architecte du rock’n’roll, l’initiateur, celui qui le personnifie »  

Cette phrase Little Richard l’a souvent prononcée, comme pour rappeler à l’Amérique blanche pleine de préjugées que c’est lui et non Elvis Presley qui créé le Rock’n’rollLittle Richard embarqué l’Amérique dans l’ère du rock and roll avec Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, Fats Domino, Bo Diddley, Carl Perkins et Elvis Presley. De son vrai nom Richard Wayne Penniman, il est né le 5 décembre 1932, à Macon, en Géorgie, dans une famille pauvre. Sa carrière démarre dès ses 15 ans et va ébranler le paysage musical des États-Unis, et par répercussion, celui du monde occidental sous influence de la culture américaine après la Seconde Guerre mondiale.

Le texte de « Tutti Frutti » très équivoque, réécrit pour ne pas heurter l’Amérique 

Adolescent, le jeune Richard est chassé de chez lui à 13 ans et recueilli par des voisins. Il expliquera plus tard que c’était en raison de ses manières efféminées et d’une attirance naissante pour les garçons. Il se fait remarquer en 1947 par une chanteuse de gospel, et commence à chanter dans des spectacles clandestins de Drag queens. C’est probablement de là que lui viendra son look extravagant et son goût pour les paillettes. Le marché de la musique étant à l’époque en plein essor, il attire l’attention de premières maisons de disques. Sa chanson Tutti Frutti, qui évoque à l’origine le sexe entre hommes, devient un incontournable de ses spectacles. Au départ, il ne pense pas à l’enregistrer, jusqu’au moment où un producteur de chez Specialty Records, un label de Los Angeles spécialisé dans les artistes noirs, entend le titre. Il propose de l’enregistrer en studio avec des paroles édulcorées pour permettre au titre de passer à la radio. Les paroles sont réécrites. Au lieu de « si ça ne rentre pas, ne force pas », le texte dit désormais : « J’ai une petite amie Sue, qui sait exactement ce qu’il faut faire ».  Dans cette nouvelle version adaptée à l’Amérique puritaine de l’époque, Tutti Fruttidevient un carton planétaire 

 

Entre Dieu et le Rock’n’roll son cœur balance 

Après avoir suivi des cours de théologie, Little Richard va hésiter entre sa foi et le Rock’n’roll. En 1957, il décide d’arrêter pour se consacrer à Dieu. En 1958-1959 « Whole Lotta Shakin’ Goin’ On » et « Good Golly Miss Molly » sont publiés par sa maison de disquesEn 1964il revient au Rock’n’roll avec l’album « Little Richard Is Back »En 1977Little Richard reprend ses activités de prêcheurE1980c’est à nouveau le retour au rock’n’rollEt e2014il donne ses derniers concerts aux Etats-Unis. 

 

 

 

Written by admin