Les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black graciés par Donald Trump avant son départ

Les deux rappeurs ont bénéficié de la clémence du Président sortant

Lil-Wayne_Kodak Black

La Rédaction

 

Avant son départ controversé de la Maison Blanche, Donald Trump a accordé 73 grâces et 70 commutations de peine à des personnes condamnées pour des délits mineurs et à ses proches alliés politiques. Parmi les personnes de la liste des dernières minutes de Trump à la Maison Blanche, les rappeurs Lil Wayne et Kodack Black.

 

 

Lil Wayne avait plaidé coupable pour possession illégale d’une arme à feu

« Je tiens à remercier le président Trump d’avoir reconnu que j’ai encore beaucoup à donner à ma famille, à mon art et à ma communauté. Je tiens également à remercier @bradfordcohen pour avoir travaillé avec tant de diligence afin de m’assurer une nouvelle chance. L’amour ! », a tweeté  Dwayne Michael Carter Jr. le 21 janvier dernier en remerciement.

Le rappeur de 38 ans a été trouvé en possession d’un pistolet et de balles lors d’une perquisition dans un avion privé à Miami en décembre 2019. Il risquait jusqu’à 10 ans de prison. La Maison Blanche a déclaré que la grâce avait été défendue par Brett Berish, PDG de la société de vins et spiritueux Sovereign Brands, qui a décrit Lil Wayne comme « digne de confiance, aimable et généreux ». Elle a également expliqué que sa grâce était  justifiée par le fait que Dwayne Michael Carter Jr  avait « fait preuve de générosité en s’engageant auprès de diverses organisations caritatives, notamment en faisant des dons à des hôpitaux de recherche et à une multitude de banques alimentaires ».

« M. Carter a plaidé coupable de possession d’une arme à feu et de munitions et  risquait une condamnation de 10 ans de prison », a déclaré la Maison Blanche.

Deion Sanders, qui a également écrit en faveur de cette grâce, décrit M. Wayne comme « un pourvoyeur pour sa famille, un ami pour beaucoup, un homme de foi, un donateur pour les moins fortunés, un homme qui trace des chemins [et] qui change les choses ».

L’avocat Bradford Cohen, qui représente à la fois Lil Wayne et Kodak Black, a déclaré au magazine Rolling Stone : « Le président Trump et son administration ont été des défenseurs infatigables de la communauté afro-américaine. Ces grâces sont un parfait exemple du suivi par cette administration de ses réformes et de ses engagements ». 

Peut-être le fait que fin octobre, Lil Wayne ait posé et partagé via Twitter une photo de lui aux côtés de Trump après une réunion autour du « Plan Platinum » de l’administration n’y est pas étranger. Bien qu’il ait présenté ce plan comme un moyen d’accroître la force économique de la communauté noire, certains fans étaient en émoi face à l’association avec Trump.

 

Kodak Black « soutient les enfants défavorisés »

« Je tiens à remercier le président  @RealDonaldTrump
Pour son engagement en faveur de la réforme de la justice et de la réduction de ma peine. Je tiens également à remercier tout le monde pour leur soutien et leur amour.
Cela signifie plus que vous ne le saurez jamais. Je veux continuer à donner en retour, à apprendre et à grandir », a tweeté Kodak Black en hommage après avoir publié une photo en lingot d’or marqué Trump.

 

Le rappeur de Floride Kodak Black, Bill K. Capri à l’état-civil, a également bénéficié d’une commutation de peine. Selon le New York Times, Black a été condamné en novembre à 46 mois de prison après avoir plaidé coupable pour falsification d’informations sur des formulaires de vérification des antécédents pour acheter des armes à feu.

La déclaration officielle de grâce de la Maison Blanche l’a qualifié d’« artiste éminent et de leader communautaire » pour ses nombreux efforts philanthropiques en faveur des « familles des agents de la force publique décédés et des défavorisés ».

La demande de Kodak Black a été appuyée par des leaders religieux, dont le pasteur de l’Ohio et ancien conseiller de M. Trump, Darrell Scott, et le rabbin Schneur Kaplan, ainsi que l’ancien commissaire de police de New York, Bernie Kerik, qui a lui-même été gracié par M. Trump l’année dernière.

Kodak Black a également bénéficié du soutien du militant Hunter Pollack, dont la sœur a été tuée dans une fusillade à l’école en 2018, et de ses collègues artistes Gucci Mane, Lil Pump et Lil Yachty.

 

Sources : Essence et BBC Afrique

 

Written by La Rédaction


Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :