Le rappeur Talib Kweli banni de Twitter pour « harcèlement »

La Rédaction

 

Le rappeur américain Talib Kweli – connu pour son duo sur l’album « Black Star » avec Mos Def, et des collaborations avec Kanye West – a été exclu de Twitter pour « harcèlement » et « violation des règles… », suite à de nombreux posts à Maya Moody, une activiste noire de 24 ans. Mais le rappeur nie les faits et déclare : « Quand vous répondez à quelqu’un qui poste des mensonges sur vous, ce n’est pas du harcèlement. »

 

 

Guerre de communication

Fin juillet, le rappeur Talib Kweli de Brooklyn annonce  sur son compte Instagram, qu’après 11 ans, il quittait enfin Twitter. « J’ai officiellement quitté @twitter pour les verts pâturages d’@patreon « , a écrit Kweli. « Maintenant, la plupart de mes échanges seront toujours avec de vrais fans qui investissent en moi. »

Mais le 23 juillet, Twitter avait déclaré au site Jezebel qu’il avait suspendu définitivement le compte de Kweli pour « violations répétées de ses règles », ajoutant « … La violence, le harcèlement et d’autres types de comportements similaires découragent les gens de s’exprimer », ont-ils avancé.

Dans un courriel adressé à Jezebel, Kweli a nié avoir harcelé Moody : « Je n’ai jamais harcelé quelqu’un sur Internet de ma vie. J’ai répondu, sur Twitter, aux mensonges que Maya a publiés à mon sujet. Quand vous répondez à quelqu’un qui poste des mensonges sur vous, ce n’est pas du harcèlement ».

 

 

Les raisons du conflit

Tout est parti d’un tweet accusateur de Moody le 9 juillet listant et reprochant à des rappeurs dont Kweli d’être mariés à des femmes noires, certes,  mais à la peau claire. « Littéralement, presque tous sont mariés à des femmes noires à la peau claire, mais c’est une discussion pour une fois« , a-t-elle déclaré.

Maya Angélique, Moody sur Twitter

La réponse de Kweli a été immédiate : « Non, parlons-en, aujourd’hui… est-ce que tout cela vous regarde vraiment ? ». Il s’en est alors suivi une série de tweets pendant deux semaines, ainsi que des messages sur Instagram (voir la fin de l’article). Le rappeur a notamment a accusé Maya d’hypocrisie dans ses commentaires sur la race, et de sympathiser avec les tenants de la suprématie blanche. Ce qui a désigné Moody comme la cible d’autres utilisateurs, qui l’ont menacée de violence et d’abus sexuels sur Twitter, qu’elle a rediffusé avec des captures d’écran. Des informations personnelles, dont des photos de ses parents, ont également été publiées. Une expérience « épuisante et accablante », a résumé Moody.

Pendant les échanges,  Moody a aussi repris des allégations faites en ligne et que Kweli avait précédemment décrites comme une fausse histoire de quelqu’un qui le voulait le traîner dans la boue. Moody a également cité un cas où une collaboratrice de Kweli, Res, l’avait poursuivi pour harcèlement sexuel, ce qu’il a nié, la plainte ayant été rejetée par le juge. Kweli avait  également été la cible d’abus suite à la publication de  son numéro de téléphone en ligne.

 

 

Twitter accusé de laisser faire

Face à ce déluge, le rappeur Noname avait lui, critiqué Kweli lors de ses fréquents messages à Moody, et reproché aux rappeurs leur silence sur Twitter « Le silence des rappeurs masculins pendant que le Talib Kweli harcelait les femmes noires pendant des semaines, c’est dégoûtant ».

Moody s’est plaint que Twitter a mis trop de temps à répondre au harcèlement présumé, affirmant que d’autres utilisateurs avaient été « suspendus pour bien moins que de cibler quelqu’un et de le harceler constamment pendant plus de deux semaines d’affilée ». Le même reproche fait au site suite à l’affaire Wiley en Angleterre

 

Post sur Instagram 

View this post on Instagram

First they said they tweet that @mayaangelique made about preferring light skinned niggas was "a joke." Then they said "so what that's her preference she's not colorist!" Now, a full three weeks after the fact here comes Maya saying "the tweet is fake." 🤔 It took 3 weeks of her supporters passionately defending a "fake tweet" for her to say it was fake? Now they say "he fucked Sara Jay." Word? Did I tell you that? Did Sara Jay tell you that? So I've fucked anyone I've been in a picture with now? Sara Jay and I have been friends for years. She's an underground hiphop fan and I'm one of many rappers she is friends with. This was never about colorism. This has always been about a bunch of groupies doing celebrity cockwatch. That's why they went after the women I'm associated with and started making up lies. So is Maya also going to say this tweet about her desire for "pink dick" is fake too? This ain't the only tweet she posted about her desire for white men, I mean since we talking about who fucking who. So what now, y'all gonna say this is a joke? Then say so what that's her preference? Then say this tweet is fake? Y'all a bunch of liars and I'm better at life than y'all. Watch me work…

A post shared by Talib Kweli (@talibkweli) on

D’abord, ils ont dit qu’ils avaient tweeté que le fait que @mayaangelique ait fait en sorte de préférer les nègres à la peau claire était « une blague ». Puis ils ont dit « alors ce que c’est sa préférence, elle n’est pas coloriste ! » Trois semaines après les faits, voilà que Maya dit que « le tweet est faux ». 🤔 Il a fallu 3 semaines de défense passionnée d’un « faux tweet » par ses partisans pour qu’elle dise que c’était un faux ? Maintenant ils disent « il a baisé Sara Jay ». Un mot ? Est-ce que je vous l’ai dit ? Est-ce que Sara Jay vous a dit ça ? Alors j’ai baisé avec n’importe qui avec qui j’ai été sur une photo maintenant ? Sara Jay et moi sommes amis depuis des années. C’est une fan de hip-hop underground et je suis l’un des nombreux rappeurs avec qui elle est amie. Ça n’a jamais été une question de colorisme. Il s’agit toujours d’un groupe de groupies qui observent les célébrités. C’est pour ça qu’ils se sont attaqués aux femmes avec lesquelles je suis associé et ont commencé à inventer des mensonges. Alors Maya va-t-elle aussi dire que ce tweet sur son désir de « bite rose » est faux ? Ce n’est pas le seul tweet qu’elle a posté sur son désir pour les hommes blancs, je veux dire depuis qu’on parle de qui baise qui. Et maintenant, vous allez tous dire que c’est une blague ? Alors dites-moi quelle est sa préférence ? Puis dire que ce tweet est faux ? Vous êtes une bande de menteurs et je suis meilleur que vous dans la vie. Regardez-moi travailler…

 

Sources : Jezebel , The Guardian

Written by La Rédaction