La poétesse Amanda Gorman victime de profilage racial

La jeune poétesse de 22 ans a été suivie parce qu’elle avait l’air « suspecte »

Amanda Gorman

La Rédaction.

 

« Un jour, vous êtes une icône et le lendemain, une menace », a écrit la poétesse Amanda Gorman, la plus jeune à officier lors d’une cérémonie de prestation de serment de l’histoire des Etats-Unis. Le 5 mars dernier, la poétesse de 22 ans a fait l’objet de profilage racial et a été « suivie » par un agent de sécurité pendant qu’elle rentrait chez elle.

 

« Un jour, vous êtes une icône, le lendemain, une menace. »

La liste des Noirs victimes de préjugés raciaux est assez longue, et ce, depuis des années. Combien de Noir n’ont-ils pas été suivis lorsqu’ils rentraient dans un magasin ? Et le phénomène s’étend de plus en plus aux femmes noires. Et ce, dans tous les pays occidentaux. « Aux Etats-Unis, la relation entre le profilage racial et la communauté noire, a aussi toujours existé et peut arriver à presque tout le monde. De l’histoire de la chanteuse Leona Lewis avec un commerçant raciste à celle de la grande Oprah Winfrey qui s’est vu refuser la possibilité d’acheter un sac haut de gamme dans un magasin suisse, les femmes noires ne font malheureusement pas exception à la discrimination dont elles sont victimes », rapporte le magazine Essence.

 

 

Le 5 mars dernier, Amanda Gorman – qui est entrée dans l’histoire en devenant la plus jeune poétesse à performer dans une inauguration présidentielle de l’histoire des États-Unis – a raconté sa mésaventure sur ses comptes Twitter et Instagram. Alors qu’elle rentrait chez elle, un agent de sécurité a « suivi » cette diplômée de Harvard de 22 ans parce qu’elle avait l’air « suspecte ». Dans son tweet officiel, elle décrit la situation : « J’ai montré mes clés et je suis entrée dans mon immeuble. Il est parti, sans s’excuser. C’est la réalité des filles noires : un jour, on vous appelle une icône, le lendemain, une menace. »

En repostant sur Instagram une capture d’écran de son tweet, elle a utilisé les caractères de sa légende pour reprendre ce que signifie être une menace en tant que femme noire en Amérique. « Dans un sens, il avait raison. JE SUIS UNE MENACE : une menace pour l’injustice, pour l’inégalité, pour l’ignorance », peut-on lire avec force dans sa légende. « Toute personne qui dit la vérité et marche avec espoir est un danger évident et fatal pour les pouvoirs en place. »

 

« Je suis tellement reconnaissant pour l’afflux de soutien depuis l’incident de la nuit dernière. Cela ne changera pas la vérité sur ce qui est arrivé et continue d’arriver aux Noirs américains, mais cela me rassure sur ce que je sais déjà : il y a toujours beaucoup plus de bon dans ce monde que de mauvais. » Avec amour, Amanda

L’animateur et personnalité du divertissement Shaun Robinson, lauréat d’un Emmy, a commenté en décrivant la situation comme « horrible » et « affreuse ». « Nous devons protéger nos filles noires. Les préjugés à leur égard se manifestent dans des situations comme celle-ci tous les jours. » Le styliste et directeur de la création Jason Bolden questionne : « Est-ce que ça changera un jour ? », en ce qui concerne l’expérience quotidienne « d’être simplement noir » ? Ce à quoi Gorman répond : « Chaque jour, le fait d’être cette menace iconique noire. »

Written by La Rédaction