La mort de Quawan Charles, 15 ans, relance le traumatisme du lynchage d’Emmett Till de 1955

Quawan Bobby Charles

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

Le 3 novembre 2020, le cadavre de #Quawan Bobby Charles, 15 ans, a été découvert dans un champ de canne à sucre dans la petite ville de Loreauville, en Louisiane, cinq jours après sa disparition. Malgré deux autopsies qui confirment la noyade, la famille qui réfute cette hypothèse, publie une photo où l’adolescent présente d’étranges blessures à la tête et au visage. Un drame qui relance le traumatisme de la mort d’Emmett Till, lynché à 14 ans par des hommes blancs pour un acte qu’il n’avait pas commis. Deux histoires à deux époques différentes, avec comme points communs, le racisme, et une femme blanche.

 

Un crossover avec en toile de fond, le Sud

La mort d’un Noir n’est jamais banale aux Etats-Unis, surtout quand il a lieu dans le Sud. En août 1955, Emmett Till, 14 ans, qui vit à Chicago, prend le train en direction du Mississippi, où il doit passer deux semaines chez son grand-oncle et ses cousins. Sa mère le conduit à la gare. Le dépaysement est total pour Emmett, d’autant qu’il arrive dans un comté rural. Quawan lui est décrit comme un adolescent calme et souffrant de dyslexie, qui avait été vu pour la dernière fois avec un ami et la mère de celui-ci, alors qu’il était censé être au domicile de son père. Il aurait quitté la maison sans en avoir la permission.

 

A droite : Carolyn Bryant, l’accusatrice

 

Un jeu entre adolescents qui tourne mal

Emmett qui est en vacances, raconte à ses cousins pour les impressionner sans doute, qu’il a une petite amie blanche à Chicago. Une relation totalement interdite et inimaginable pour les Noirs du Sud qui doivent changer de trottoir quand ils croisent une femme blanche dans la rue et, surtout, baisser les yeux. Ses cousins lui lancent alors un défi. Aller dans l’épicerie et proposer un rendez-vous galant à Carolyn Bryant, la femme blanche à l’intérieur. Par jeu, Emmett accepte, il entre, achète des bonbons, la siffle et lui lance en sortant : « Bye, baby ! » Dans n’importe quel pays, n’importe quelle femme sourirait d’une telle situation, et le pire que pourrait encourir un adolescent de cet âge, serait une réprimande de ses parents, et des excuses à la dame. Sauf que nous ne sommes pas dans n’importe quel pays, mais le Sud des Etats-Unis.

 


Lire aussi Emmett Till, Le meurtre qui a propulsé le Mouvement des droits civiques à l’écran   


 

Quawan disparaît sans donner de nouvelles

Quawan, lui, disparaît le 30 octobre 2020 en Louisiane. La mère de son ami, Janet Irvin, serait venue le chercher chez lui sans la permission de ses parents. Selon certains rapports, Janet Irvin, 37 ans, qui est blanche, est la dernière personne à avoir vu Quawan vivant. Un adolescent dont la mère du meilleur ami est blanche, même si ce n’est pas courant, n’a rien non plus de choquant, même si encore une fois, nous sommes dans le Sud. Le plus troublant en revanche, c’est le casier judiciaire de Janet Irvin, qui aurait de nombreuses arrestations à son actif, y compris des accusations liées au trafic de drogue. Vers 15 heures donc ce jour-là, Roxanne Nelson, la mère de Quawan, raconte qu’elle l’a appelé pour tenter de savoir où il se trouvait. Plus tard dans la nuit, restée sans nouvelles, vers 20 heures, elle appelle le 911 pour signaler la disparition de son fils. Mais d’après elle, les autorités refusent d’émettre une « Amber Alert », expliquant que l’adolescent était probablement avec des amis ou en train d’assister à un match de foot. La mère de Quawan, affirme à la police que quelque chose ne va pas car son fils répond toujours au téléphone.

 

 

Le corps d’Emmett Till retrouvé dans une rivière

Mais revenons à Carolyn Bryant, la femme de l’épicerie, qui ne se remet pas du comportement d’Emmett, et qui décide d’en parler à son mari. Elle lui raconte que le jeune adolescent l’a attrapée par la taille et la poitrine et lui a fait des avances. Fou de colère, le mari, Roy Bryant, et son beau-frère se rendent chez le grand-oncle d’Emmett, et l’embarque avec eux. On retrouvera son corps dans la rivière Tallahatchie, quelques jours plus tard, un œil crevé, une balle dans la tête, le corps lesté d’une égreneuse à coton de 30 kg.

Le 3 novembre 2020, le cadavre de Quawan est découvert dans un champ de canne à sucre dans la petite ville de Loreauville, en Louisiane, cinq jours après sa disparition.

 

 

Exposer les cadavres pour alerter et demander justice

La mère d’Emmett, Mamie Till Mobley avait décidé à l’époque que le monde avait besoin de voir ce qui était arrivé à son fils, et avait souhaité que sa tombe reste ouverte pendant les funérailles. Pendant cinq jours, son corps mutilé sera exposé pour montrer ce que la haine pouvait provoquer. La presse avait ainsi publié de nombreuses photos.

La justice sera néanmoins clémente pour les deux tueurs d’Emett. Le jury populaire, entièrement blanc – nous sommes dans le Sud -, les déclare non coupable au bout d’une heure et demi de délibérations. Les deux hommes avoueront pourtant leur crime à un journal quelques mois plus tard contre 4 000 euros, mais ne risquaient aucune poursuite, car on ne peut être jugé deux fois pour le même crime.

La famille de Quawan crée un GoFundMe pour aider à payer une autopsie indépendante, car de nombreux doutes persistent. Comment Quawan s’est-il retrouvé seul à cet endroit ? Comment s’est-il noyé ? La famille a publié une photo du cadavre, sur laquelle le visage de l’adolescent est très décoloré et gonflé, avec des parties de sa mâchoire exposées, et la peau, manquante. Il a des contusions sur le front. Suite à ces images, le shérif, Tommy Romero, a qualifié ce décès de suspect et une enquête pour homicide a été ouverte.

 

Justice pour Quawan

De nombreuses voix se sont élevées pour réclamer justice pour Quawan, estimant que la police n’a pas pris au sérieux cette affaire au début. « Nous sommes ici pour demander justice pour la famille », a déclaré le manifestant Jamal Taylor à la chaîne de télévision WAFB-TV de Louisiane. Il ajoute : « les membres des forces de l’ordre n’ont fait que nier et se cacher derrière une enquête en cours. Cette famille mérite des réponses ». Beaucoup d’habitants et d’internautes disent que le corps de Quawan ressemble à celui d’Emmett Till, a rapporté le site d’information The NC Beat, qui a publié une comparaison de photos côte à côté de Quawan Charles et Emmett Till. La police dans un premier temps n’a pas confirmé où et quand exactement elle a trouvé le corps de Quawan, et ce sont des membres de sa famille qui ont affirmé qu’il avait été découvert dans un champ de canne à sucre non loin de son domicile.

 

La police mise cause

Les tensions raciales sont monnaie courante dans cette partie des Etats-Unis. Un article de 2018 publié dans The Acadiana Advocate a rapporté que le bureau du shérif de la paroisse d’Iberia avait engagé une milice raciste. Selon le rapport, les adjoints du bureau du shérif battent régulièrement les suspects, et parfois même des Afro-Américains choisis au hasard. « Certains députés ont fabriqué des rapports, procédé à de fausses arrestations et menti sous serment pour couvrir leurs traces », a rapporté le journal. « Selon Eugene Weatherspoon Collins de la NAACP de Baton RougeQuawan Charles a été lynché tout comme Emmett Till », a écrit le militant de Baton Rouge, Gary Chambers sur Facebook.

 

Emmett Till, une icône des droits civiques

En 2017, l’historien Timothy Tyson a publié The Blood of Emmett Till, qui a été sélectionné pour le National Book Award, dans lequel il revenait sur ce drame et racontait qu’il avait pu obtenir les aveux de Carolyn Bryant qui regrettait d’avoir menti. Mais pour les experts, un nouveau procès semble pratiquement impossible en raison de la prescription des faits. Emmett Till est devenu entre-temps une icône aux Etats-Unis. Jay Z et Will Smith avaient souhaité réaliser une minisérie en collaboration avec HBO sur sa vie. Quant à Quawan, nous attendons de voir ce que va révéler l’enquête de police pour homicide.

 

Written by Lise-Marie Ranner Luxin