#GeorgeFloyd alias Big Floyd faisait partie de la scène rap de Houston.

George Floyd apparaît sur des anciens morceaux et faisait partie de la scène rap de Houston.

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

#GeorgeFloyd est devenu un martyr de la cause afro-américaine depuis son lynchage par quatre policiers blancs. Sa mort a touché de plein fouet la scène musicale de Minneapolis, très connue depuis les débuts de Prince. De nombreux artistes locaux de la communauté hip hop lui ont rendu hommage. Sous le nom de Big Floyd, il apparaît sur des anciens morceaux et faisait partie la scène rap de Houston.

 

La naissance de Big Floyd

George Perry Floyd, quarante-six ans, père de deux filles, est né en Caroline du Nord et a grandi dans le quartier noir de Third Ward à Houston au Texas, où sa famille s’est installée quand il était enfant. Père de deux filles, il avait connu une tout autre carrière. Avant son arrivée à Minneapolis, où il s’est installé il y a déjà quelques annéesLe Houston Chronicle rapporte que George Floyd était un rappeur connu sous le nom de Big Floyd dans les années 90. George Floyd a vécu à Houston et a joué un rôle sur la scène hip-hop locale, en participant à l’une des émulations les plus importantes du rap américain.

 

Dj Screw lui avait dédicacé Tre World

La carrière musicale de George Floyd s’est déroulée dans les années 1990, lorsqu’il travaillait avec le « Screwed Up Click », un collectif de hip-hop dirigé par le défunt Dj Screw qui l’avait invité sur sa mix-tape Screw Tapes. Dj Screw a donné naissance au Chopped and screwed, une manière de traiter le son en le ralentissant et en découpant les morceaux en petit bout. Une technique qui est utilisée par Drake, Travis Scott ou encore Freeze Corleone en France. Pilier ultime de la scène rap de Houston, Dj Screw avait dédicacé un projet entier à George Floyd : Tre World. Sous le nom de Big Floyd, il apparaît sur des anciens morceaux et faisait partie des Presidential Playas, qui a sorti un album intitulé Block Party en 1996.

 

Niggaz 4 life de NWA

Ice Cube l’un des plus grands auteurs du Gangsta rap, qui s’est exprimé ces jours-ci, racontait déjà les bavures policières avec le groupe NWA. Notamment sur le morceau Niggaz 4 life, sorti le 28 mai 1991. Vingt-neuf ans presque jour pour jour avant la mort de George Floyd. Dans un tweet inflammatoire retiré depuis, Ice Cube avait posé la question : « Combien de temps encore pour ce crime Blue on Black jusqu’à ce que nous ripostions

Written by admin