Affaire #RayshardBrooks. Garrett Rolfe, accusé de meurtre avec préméditation, risque la peine de mort

La Rédaction

 

Garrett Rolfe, L’ex-flic d’Atlanta qui a tué Rayshard Brooks sera « accusé de meurtre et pourrait être condamné à la peine de mort ».  Déjà licencié après avoir tiré deux balles dans le dos de Brooks, Garrett Rolfe, 27 ans, devra répondre de « 11 chefs d’accusation au total – dont des voies de fait graves », a déclaré le procureur du comté de Fulton, Paul Howard, lors d’une conférence de presse.

 

Devin Brosnan, 26 ans, , l’autre policier qui accompagnait Rolfe, devra répondre de trois chefs d’accusation, dont celui de voies de fait graves – mais qu’il témoignera contre Rolfe ; la première fois qu’un policier d’Atlanta franchit cette ligne : un policier qui témoigne contre son équipier.

« Nous avons décidé d’émettre des mandats dans cette affaire aujourd’hui », a déclaré Howard en ouvrant la conférence de presse. « Ce sont 11 charges retenues contre l’officier Rolfe », a-t-il déclaré. « La première accusation est un meurtre avec préméditation. Il s’agit d’un décès qui résulte d’un crime sous-jacent, et dans ce cas, le sous-jacent est l’agression aggravée avec une arme mortelle. Les peines possibles pour une condamnation pour meurtre seraient la perpétuité, la perpétuité sans libération conditionnelle ou la peine de mort. »

 

« Les peines possibles pour une condamnation pour meurtre sont la perpétuité, la perpétuité sans libération conditionnelle ou la peine de mort. » Procureur

 

Il a dit que les deux hommes ont jusqu’à  jeudi 18 heures pour se rendre. Les procureurs vont demander que Rolfe soit détenu sans caution et recommander que la caution soit fixée à 50 000 dollars pour Brosnan, a-t-il dit. Howard a déclaré que les enquêteurs ont interrogé dix témoins – dont une famille de trois personnes du Tennessee qui se trouvaient dans une voiture atteinte par une balle perdue – et ont visionné diverses vidéos de l’incident, ainsi que les deux Tasers des policiers.

« Nous avons noté, d’après notre évaluation, que M. Brooks, la nuit de l’incident, était calme, cordial et faisait preuve d’une réelle attitude coopérative » lors de la rencontre initiale, a déclaré Howard.

Les deux policiers n’ont pas non plus surveillé Brooks pendant plus de deux minutes, tandis que Rolfe lui a donné un coup de pied alors qu’il était mourant et que Brosnan « se tenait sur l’épaule » – la raison de l’accusation d’agression portée contre lui.

Howard a déclaré que la police n’avait pas non plus dit à Brooks qu’il était en état d’arrestation pour conduite en état d’ivresse.

Le procureur, aux lendemains de l’affaire, avait déjà  déclaré que Brooks « ne semblait présenter aucune menace pour qui que ce soit, et que le fait que la situation se soit aggravé jusqu’à sa mort semble tout simplement déraisonnable. Si ce coup de feu a été tiré pour tout autre raison que celle de sauver la vie de cet agent ou d’éviter qu’il soit blessé ou que d’autres le soient, alors ce coup de feu n’est pas justifié par la loi ».

Les flics ont été convoqués au fast-food après un appel au 911 signalant que Brooks s’était endormi dans sa voiture sur la voie du drive-in.

L’échange a commencé à l’amiable, avec Brooks, 27 ans, qui a discuté avec les agents de l’anniversaire de sa fille ce jour-là et s’est soumis à un test de sobriété sur le terrain. Mais quand les flics ont tenté de le menotter, Brooks a riposté et s’est battu avec les officiers, puis s’est enfui après avoir attrapé un des Tasers des flics. Il a alors été abattu de deux balles dans le dos par Rolfe.

Rolfe, un vétéran de sept ans des forces de police d’Atlanta, avait été licencié, un jour après que la mort de Brooks et le restaurant Wendy’s brûlé par les manifestants.

 

Source : New York Post

Written by admin