Le retour de Roy Ayers, 79 ans, la légende du vibraphone, avec « Jazz is dead : 2 »

La Rédaction / Photo : Vincent Shango

 

Le grand retour du maître du vibraphone, monstre et icône du jazz et du funk, abondamment samplé par des rappeurs, est annoncé pour le 19 juin avec Jazz is dead : 2. Pour ce retour discographique depuis 2002, il s’est entouré du duo de producteurs de talent Adrian Younge (Jay-Z, Common), et Ali Shaheed Muhammad, le DJ producteur de A Tribe Called Quest, et ex-membre de Lucy Pearl. Un album de 8 titres jazz fusion/NeoSoul.

 

 

Une équipe de talent

Roy Ayers fait son apprentissage aux côtés de Hampton HawesElmo Hope, Teddy Edwards, du flûtiste Herbie Mann, parmi d’autres, dans la dure école du jazz, au début des années soixante. C’est en 1963 qu’il enregistre son premier album, West Coast Vibes pour United Artists, sous la houlette du génie de la critique jazz, le britannique Leonnard Feather. C’est le début d’un long parcours qui, faute de lui avoir assuré une renommée planétaire, lui a apporté la reconnaissance (BlackNewsmagazine.com).

 

 

Ali Shaheed est le Dj de A tribe Called Quest (Q-Tip, Phife Dawg), l’un des groupes majeurs du hip hop avec qui il enregistrera six albums studio entre 1990 et 2016. En 2014, Ali publiera, avant l’heure, « CPR », un titre contre les brutalités policières. Ali Shaheed, c’est aussi une autre collaboration de haute volée avec Lucy Pearl, le groupe Neosoul/R&b composé de Raphael Saadiq – ex-membre de  Tony! Toni! Toné! – et Dawn Robinson du groupe En Vogue, remplacé plus tard par Joi Gilliam que l’on retrouve sur cet album, Jazz Is Dead 002, de Roy Ayers. Lucy Pearl avec un hit, « Don’t Mess with My Man » ne réalisera qu’un seul album.

 


Lire aussi dans nos archives sur blacknewsmagazine.com  : Roy Ayers : Connexion Africaine (1994)


 

Adrian Younge est un bassiste et claviériste et producteur de talent, avec un cv à faire pâlir tout amateur de hip-hop : de Jay-Z au Wu-tang en passant par Souls Of Mischief, Common…

C’est ce duo devenu inséparable qui a produit le « untitled 06 » de Kendrick Lamar que le maître Roy Ayers, 80 ans en septembre, a choisi pour ce nouvel album de huit titres enregistrés au studio Linear Labs de Younge à Los Angeles. Une dose savamment orchestrée de jazz fusion – cheval de bataille du vibraphoniste légendaire – et de Neo soul.

La genèse de ce nouvel album, Jazz Is Dead 002, remonterait à une soirée de février 2018, lorsque Roy Ayers avait offert quatre prestations à guichets fermés à Los Angeles dans le cadre de la série de concerts Jazz Is Dead organisée à l’occasion du Black History Month.

 

Written by admin