blacknews.fr

Viola Davis : “Des acteurs noirs estimaient que je n’étais pas assez jolie pour jouer un rôle principal”

Dans ses mémoires, “Finding Me”, qui sortiront le 26 avril, l’actrice oscarisée de Fences dépeint le colorisme dans la communauté noire. Certains acteurs auraient estimé qu’elle n’était pas “assez jolie” pour être une actrice de premier plan.

“Trop ​​​​sombre” et “pas assez classiquement belle”

Dans un entretien au New York Times sur ses prochains mémoires, Finding Me, la star de How To Get Away With Murder (2014-2020) a évoqué le parcours pour obtenir le rôle d’Annalize Keating.

Après ses rôles dans Doubt (2008), The Help (La couleur des sentiments/2011) et Fences (2010), Davis avait “47 ans et était terrifiée” à l’idée de s’attaquer à un tel travail. Shonda Rhimes, productrice exécutive de la série, a admis que Davis était le “choix de rêve” de l’équipe. Le Times écrit : “Avant la série, les rôles les plus importants de Davis étaient des femmes fortes, dures, pointues, mais sexuellement castrées, comme si la profondeur de son teint et sa sensualité étaient inversement corrélées.” La critique raciale était si importante que même les autres acteurs noirs, hommes et femmes, pensaient qu’elle n’était pas “assez jolie pour décrocher” un rôle principal.

Avant son rôle dans le drame à succès d’ABC aux heures de grande écoute, les directeurs de casting estimaient également que Davis était “trop ​​​​sombre” et “pas assez classiquement belle” pour incarner un rôle principal romantique. Cela l’a amenée à s’assurer que les scénaristes de la série allaient inclure la scène révolutionnaire où elle enlevait sa perruque et son maquillage.

Le secteur de la télévision et du cinéma est saturé de gens qui pensent qu’ils écrivent quelque chose d’humain alors que c’est vraiment un gadget”, écrit-elle dans ses mémoires. “Mais si j’enlevais la perruque dans un moment brutal et privé et enlevais le maquillage, cela les forcerait à écrire pour CETTE femme.”

Vous savez, pour les Noirs, parfois, la seule chose sur laquelle nous avons dû compter est notre imagination. Ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l’appelle le papillon.

Viola Davis en reine africaine

Après cette saison, Davis a remporté un Emmy pour sa performance. Des moments comme celui-ci ont conduit à la création par Davis de The Woman King – un film qui a mis six ans à éclore, car les studios étaient réticents à soutenir un projet mettant en vedette autant de femmes noires à la peau foncée à travers la diaspora. “The Woman King reflétait toutes les choses que le monde m’avait dites limitatives : des femmes noires aux cheveux crépus et bouclés qui étaient plus sombres qu’un sac en papier, qui sont des guerrières“, a déclaré la femme de 56 ans.

Lors de la post-production du film, elle a dit à ses acteurs et à son équipe : “Le truc avec ce que nous faisons, c’est que vous pouvez être transportés dans le temps. Vous pouvez être qui vous voulez être. Et, vous savez, pour les Noirs, parfois, la seule chose sur laquelle nous avons dû compter est notre imagination. Ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l’appelle le papillon. Nous avons été tellement mal compris. Limité, invisible depuis si longtemps. Et maintenant, les gens vont nous voir être des papillons.

L’actrice a réalisé sa passion pour la comédie en voyant Cicely Tyson incarner Jane Pittman dans L’autobiographie de Miss Jane Pittman dans sa jeunesse. “Mon cœur s’est arrêté de battre. C’était comme une main tendue vers la mienne, et j’ai finalement vu la sortie”, écrit-elle dans ses mémoires.

Finding Me sortira le 26 avril, avant le spécial Netflix de Davis avec Oprah qui sera diffusé le 22 avril.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :