Stevie Wonder quitte la Motown et sort deux nouveaux titres

L’histoire d’amour entre #StevieWonder et la #Motown prend fin

La Rédaction

 

C’est un véritable coup de tonnerre ! L’idylle entre la légende #StevieWonder et le plus prestigieux label noir de l’histoire, la #Motown, a pris fin, après 59 ans de collaboration. L’artiste a signé son premier contrat avec le label créé par #BerryGordy lorsqu’il n’avait que 11 ans. C’est une partie de l’histoire de la musique de Detroit qui sera maintenant racontée par son propre label, So What the Fuss Records, via #Universal Records. C’est Stevie Wonder qui l’a annoncé par une conférence de presse virtuelle hier.

 

 

Un demi-siècle de collaboration

« Même si j’ai quitté Motown, je ne quitterai jamais Motown », a déclaré l’artiste. « car c’est Detroit. Donc je suis sûr que nous pouvons trouver comment faire certaines choses à la Motown ». C’est par une conférence de presse virtuelle que la légende du rhythm and blues et de la soul Stevie Wonder, 70 ans, a annoncé mardi la sortie de deux nouveaux titres, produits par son propre label So What the Fuss Records, et commercialisée et distribuée par Republic Records, une filiale d’Universal Music Group. Ce changement marque une rupture après presque 60 ans de collaboration entre Stevie Wonder et la Motown. C’est une histoire de 26 albums studio et 98 singles, 100 millions d’albums vendus et 25 Grammy Awards et un Oscar de la meilleure chanson originale avec le tube « I Just Called To Say I Love You » qui vient de s’acheter après un demi-siècle de collaboration. Le dernier album studio de Wonder, A Time to Love, date de 2005. Par ailleurs, la star avait annoncé lors du festival BST de Londres l’année dernière qu’il devait subir une greffe de rein, qui aurait eu lieu en septembre.

 

 

Un nouveau départ sur fond de Black Lives Matter

« Par ces temps, nous entendons les appels les plus poignants pour que cette nation et le monde entier tiennent compte de notre besoin d’amour, de paix et d’unité », a déclaré M. Wonder à propos de son nouveau titre « Can’t Put It in The Hands of Fate » – en collaboration avec #Rapsody, #Cordae, #Chika et #BustaRhymes – et a également encouragé ses auditeurs à voter lors de l’élection présidentielle du mois prochain.
« Nous ne pouvons pas mettre le vote entre les mains du destin. Le monde entier nous regarde. Et pour moi, nous devons faire entrer la justice et sortir l’injustice. C’est exactement l’heure de le faire », a-t-il dit.

 

Il est évident que le combat pour une justice raciale est l’une des préoccupations du moment, et Stevie Wonder se veut une courroie de transmission de ce message. En effet, il y a deux semaines, Wonder a publié une vidéo intitulée « The Universe Is Watching Us – (L’univers nous regarde) dans laquelle il parle du racisme systémique en Amérique et du mouvement #BlackLivesMatter.

Written by La Rédaction