#Lu. Philadelphie. La mort par balle de Mouhamed Cissé, 18 ans, « brillant » violoncelliste, bouleverse les communautés africaine et américaine

La Rédaction

 

Manance Cissé, qui a émigré de la Côte d’Ivoire en 1999 est effondrée après la mort de son fils Mouhammed Cissé, violoncelliste et batteur de talent, à Philadephie dans la nuit du 30 mai au 1er juin, en marge d’une manifestation Black Lives Matter. Mouhamed a été tué par balles, tirées par l’un des trois hommes masqués. La ville offre une récompense de 20 000 dollars pour toute information menant à une arrestation et à une condamnation pour homicide. La mort par balle du « brillant » musicien Mouhamed Cisse, 18 ans, bouleverse une communauté très unie, a titré The Philadelphia Inquirer.

 

 

Un ami bienfaiteur

Peu avant de mourir d’un rare cancer des os, Alex Moll a dit à sa mère qu’il avait besoin qu’elle fasse quelque chose pour son jeune ami, Mouhamed Cissé. Alex Moll, a laissé 15 000 dollars de l’héritage de son grand-père à sa mère pour aider Cissé à poursuivre ses études de violoncelle. « La musique pourrait être sa planche de salut », a dit Alex Moll à sa mère Melanie. Avec cet argent et une bourse du Camp Encore/Coda dans le Maine, elle a envoyé Cissé au camp pour les six derniers étés, et lui a fourni son propre violoncelle et des leçons supplémentaires. Mouhamed a rencontré Alex -étudiant et musicien en 2012-2013 – à Music and Social Change, un programme de l’université de Penn, dirigé par Molly McGlone de .

« Je veux que tu me promettes de le faire continuer avec sa musique », a dit Moll, alors âgé de 19 ans et étudiant à l’université de Pennsylvanie, à sa mère en 2013.

Moll avait commencé à apprendre à Cissé à jouer du violoncelle quand il était en quatrième année à l’école primaire de Lea. Melanie Moll, de Greenville, N.C., a déclaré que son fils était très excité lorsqu’il a rencontré Cissé pour la première fois. « Il est vraiment talentueux. C’est vraiment incroyable de voir son talent », se souvient-elle.

 

Un lycéen talentueux victime d’une erreur ?

Cissé, 18 ans, un lycéen aux talents prometteurs de violoncelliste et de batteur, a été mortellement abattu dans une rue de l’ouest de Philadelphie. Aucune arrestation n’a été effectuée. « Les inspecteurs de la criminelle enquêtent activement sur cette tragédie », a déclaré samedi l’inspecteur de police Sekou Kinebrew.

La police a déclaré que Cissé se promenait avec un garçon de 17 ans dans la rue Hobart près d’Arch vers 12 heures le 1er juin. Cissé est mort peu après au Penn Presbyterian Medical Center. Le jeune homme de 17 ans a été soigné pour une blessure par balle à la main.

Manance Cissé, sa mère, s’était endormie environ deux heures plus tôt et, à un moment donné, avait entendu des coups de feu provenant de l’extérieur, mais s’était rendormie, a-t-elle dit.

« Ce quartier est connu pour ses coups de feu », a déclaré son fils aîné, Aboubakar Cissé, 19 ans. Il a dit qu’il n’était pas à la maison cette nuit-là parce qu’il travaillait à Ardmore dans le cadre de son emploi d’ingénieur de studio.

Le frère aîné de Cissé a déclaré dimanche qu’il avait appris par l’ami d’enfance de son frère, le jeune de 17 ans blessé par balle à la main, que Cissé et lui se dirigeaient vers un magasin ouvert 24h/24 à l’angle de la 56e rue et de Market Street lorsque trois hommes masqués se sont dirigés vers eux et qu’au moins l’un d’entre eux a tiré.

« Je ne crois pas qu’ils étaient des cibles », a déclaré Aboubakar Cissé. « Je crois qu’ils étaient des cibles erronées. »

Il a parfois servi d’interprète à sa mère, qui est venue aux États-Unis depuis la Côte d’Ivoire en Afrique de l’Ouest en 1999. « Je suis effondrée. Je ne peux pas dormir. Je prie pour Mouhamed », dit-elle.

 

Une communauté bouleversée

La mort de Cissé a touché la scène de la musique classique à Philadelphie et au-delà, ainsi que la communauté du district scolaire de Philadelphie, avec plus de 1 000 personnes qui ont fait des dons en ligne à sa famille.

Il a joué du violoncelle avec le Musicopia String Orchestra, un orchestre de jeunes à but non lucratif, de 2013 à 2019. Il a passé une audition et a été admis dans l’All City Middle School String Orchestra du Philadelphia School District. Les élèves de Penn donnaient des cours à l’école primaire Lea jusqu’à ce que l’école ait son propre professeur de musique instrumentale.

« Mouhamed s’est hissé au sommet en tant que musicien le plus talentueux de l’école », a déclaré vendredi McGlone. « Nous avons réalisé à quel point il était fort pour jouer les rythmes. » Cissé excellait à la fois à la batterie et au violoncelle, a-t-elle dit.

Jamie Saltman, qui dirige le camp avec sa femme, a déclaré vendredi qu’il y a eu « un énorme déversement de chagrin, de voeux, de surprise et un grand choc » de la part des membres de la communauté musicale très unie à la suite de la mort de Cisse. « Ce gamin… nous a été enlevé », a-t-il déclaré.

100 personnes ont participé à un service commémoratif numérique par  Zoom pour Cissé, dont le directeur de l’école U, au nord de Philadelphie, où Cissé était en première année. Des professeurs de l’école primaire Lea de Philadelphie Ouest, l’école de Cissé de la maternelle à la 8e année, ainsi que des membres de la communauté musicale qui l’ont connu à Philadelphie et au camp d’été du Maine, ont également participé à cette cérémonie.

« Quand je pense à Mouhamed, je pense à un jeune homme qui était tout simplement brillant à bien des égards », a déclaré Neil Geyette, directeur de l’école U, lors de la commémoration.

 

Article original : The philadelphia Inquirer 

Written by admin