Letitia Wright et John Boyega à l’affiche de « Small Axe », la série historique de Steve McQueen

La Rédaction

 

Letitia Wright, la #Shuri de #BlackPanther fait équipe avec #JohnBoyega alias Finn de #StarWars pour la mini-série historique de cinq épisodes écrit et réalisé par Steve McQueen (#12YearsASlave). Présenté au 58e Festival du film de New York le 24 septembre et en première sur la BBC le 15 novembre, #SmallAxe qui raconte les événéments raciaux qui ont secoué l’Angleterre des années 60 à 80, sera disponible sur #AmazonPrimeVidéo le 20 novembre aux Etats-Unis.

 

 

Le procès historique de la Mangrove

Small Axe commence par l’histoire du procès historique de Old Bailey. En 1968, le débat sur l’immigration caribéenne bat son plein. Enoch Powell, Secrétaire à la Défense conservateur, prononce un discours virulent contre l’immigration des pays du Commonwealth connu sous le titre « les rivières de sang », et la loi sur les relations raciales de 1968 qui rend illégal le refus à une personne un logement, un emploi ou des services publics en raison de sa couleur de peau, de sa race, de son ethnicité ou de sa région d’origine en Grande-Bretagne. La même année, Frank Crichlow (13 juillet 1932 – 15 septembre 2010), activiste, défenseurs des droits des Noirs et connu comme « le parrain du radicalisme noir » et partie prenante du Carnaval de Notting Hill,  ouvre un restaurant caribéen à Notting Hill et l’appelle The Mangrove. Devenu le principal endroit de rencontre de la communauté de l’ouest de Londres depuis l’époque de Windrush, The Mangrove aurait souvent vu passer Bob Marley quand il était à Londres. C’est également là que le jeune Darcus Howe (joué ici par Malachi Kirby) et la leader britannique des Black Panthers, Altheia Jones-LeCointe (Letitia Wright), se rendaient pour écrire des pamphlets et tenir des réunions, rapporte The Guardian.

Entre janvier 1969 et juillet 1970, les locaux ont fait l’objet de douze perquisitions pour des motifs fallacieux. En réponse, le 9 août 1970, 150 personnes ont défilé jusqu’au poste de police local, ce qui a entraîné l’arrestation de neuf personnes pour « incitation à l’émeute » et le procès historique qui a suivi.

 

 

 

Une série en cinq épisodes

Une série qui se subdivise en cinq épisodes et en autant d’histoires qui couvrent la période 1960 aux années 80. Si le premier épisode, Mangrove, est consacré au procès de l’illustre salle, le second, Lovers Rock, introduit la musique et l’ambiance festive de ces années. Laetitia Wright – Shuri des Black Panthers – incarne ici un vérital héros des Black Panthers avec une fougue captivante. Et la réunion de grands noms du Black Hollywood tels  McQueen, le réalisateur et John Boyega (qui joue le rôle de l’officier supérieur du Met Leroy Logan dans un épisode ultérieur), pour raconter cette histoire britannique, est vraie réussite. Mangrove réussit également là où  Guerrilla (2017), un récit plus fortement fictionnalisé du mouvement britannique des Black Panthers, a échoué, en représentant fidèlement la lutte commune des communautés noires et sud-asiatiques de Londres de l’époque, sans effacer le rôle central des femmes noires.

 

Written by La Rédaction