Big Boi de Outkast, et London Brown dans American Soul 2

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

La deuxième saison de American Soul, la série créée sur BET en 2019, qui raconte l’histoire de la légendaire émission Soul Train de Don Cornelius, verra la participation de Big Boi du groupe Outkast et London Brown. Le rappeur d’Atlanta et l’acteur révélé par la série « Ballers » de HBO, ont tout donné pour interpréter deux des plus grandes légendes de la musique.

 

Big Boi dans le rôle de George Clinton

Le rappeur d’OutKast sera dans la peau du leader du groupe Parliament Funkadelic, George Clinton. Big Boi 45 ans, avait déjà établi une relation professionnelle avec George Clinton. Ils avaient collaboré sur plusieurs morceaux. « C’était très amusant, entrer dans la peau d’une de mes idoles était comme un rêve. Devenir George, mettre toute cette chevelure de fou. J’avais la perruque dans la bouche tout le temps », dit-il en riant. « Les costumiers ont fait un excellent travail en créant toute l’esthétique de l’époque ». Il poursuit : « J’ai enregistré plusieurs disques avec lui, comme For Your Sorrows et aussi une chanson appelée Synthesizer, au fil des ans, je l’ai étudié. Depuis que je suis petit, ma grand-mère et mon père avaient les pochettes des albums de Parliament Funkadelic ».

 

Un épisode basé sur un fait réel

L’épisode dans lequel Big Boi fait son appartion est basé sur un incident réel dont le rappeur a entendu parler pendant des années. « Cette histoire particulière, j’en avais entendu parler, mais y être vraiment, et recréer ce moment, c’était de la dope », explique le rappeur, qui cite Atomic Dog comme sa chanson préférée de Clinton. « Darius McCrary a fait un excellent travail en interprétant James Brown. Cet homme m’a fait craquer tout le temps. L’histoire est géniale, la mode, la musique. C’est bien que les gens retournent en arrière et apprennent d’où viennent tous ces trucs ».

 

London Brown dans le rôle de Bootsy Collins

London Brown se fait l’écho de Big Boi et affirme lui aussi que jouer Bootsy Collins a été une « expérience de drogue », mais aussi un défi. Il a dû non seulement entrer dans le costume, mais aussi apprendre à jouer de la guitare basse. « J’étais prêt à le faire de toute façon en tant qu’acteur, mais quand j’ai vu la guitare dans ma loge, j’ai su qu’ils allaient me prendre en gros plan. C’était l’un des défis ». Il poursuit : « J’ai vraiment ressenti la pression parce qu’il était une icône, et qu’il fallait lui rendre un peu de justice. Le simple fait de pouvoir me transformer en Bootsy, que ce soit avec les perruques, la barbe et les chaussures à semelles compensées, mais aussi jouer quelqu’un qui est totalement différent de mon personnage dans Ballers, j’ai vraiment apprécié ».

 

La deuxième saison de American Soul sera diffusée en avant-première sur BET le mercredi 27 mai à 22 heures. Heure locale.

 

 

 

 

 

 

Written by admin