Ryan Coogler tournera « Black Panther 2 » en Géorgie malgré les appels au boycott

Ryan Coogler

La Rédaction.

 

Après Will Smith et Antoine Fuqua (lire notre article), de nombreux cinéastes, acteurs et cinéphiles ont appelé Hollywood à retirer leurs productions de Géorgie en réponse au projet de loi Senate Bill 202 (dénommé SB202) controversé et restrictif sur les droits de vote, récemment promulgué par le gouverneur Brian Kemp. Certains projets ont déjà été retirés, mais Ryan Coogler, le réalisateur de « Black Panther 2″ et d’une série sur le Wakanda, ne suivra pas la tendance. Il soutiendra par contre les organisations opposées au projet de loi.

 

 

Ryan Coogler justifie sa position

Dans une chronique d’invité publiée vendredi par Deadline, le cinéaste a déclaré qu’il poursuivait la production de la suite de Black Panther en Géorgie, mais soutiendra plutôt les organisations de droits de vote.
« Alors que je souhaitais transformer mon inquiétude en action, je ne pouvais pas le faire sans avoir d’abord été informé des spécificités de la Géorgie », écrit Coogler. « Ayant discuté avec des militants des droits de vote dans l’État, j’en suis venu à comprendre que bon nombre des personnes employées par mon film, y compris tous les vendeurs et entreprises locaux avec lesquels nous nous engageons, sont les mêmes qui porteront le poids de SB202. Pour ces raisons, je ne participerai pas à un boycott de la Géorgie. Ce que je ferai, c’est utiliser ma voix pour souligner les effets du SB202, ses racines honteuses qui rappellent les lois Jim Crow, et faire tout ce que je peux pour soutenir les organisations qui luttent contre la répression électorale ici dans l’état.« 

 

—————————————————————————————————————-

Lire aussi : Will Smith et Antoine Fuqua retirent la production de leur film de Géorgie pour protester contre la loi électorale


 

Le droit des minorités restreint par cette loi

Le projet de loi SB202 de grande envergure permet aux représentants de l’État d’usurper les pouvoirs des commissions électorales de comté, criminalise la distribution d’eau et de nourriture aux électeurs qui font la queue sur les lieux des électeurs, ajoute une exigence d’identité pour les bulletins de vote par la poste et de nouvelles restrictions sur les heures d’ouverture des bureaux de vote ; elle limite également les lieux de dépôt, bloque le vote mobile, entre autres restrictions. Cela fait suite aux actes potentiellement illégaux de l’ancien président Donald Trump pour essayer de faire pression sur les responsables géorgiens pour qu’ils inversent les votes de l’État lors des élections de 2020 pour le soutenir.
« Notre film reste en Géorgie », poursuit Coogler. « De plus, je me suis personnellement engagé à sensibiliser le public aux moyens d’aider à renverser ce projet de loi préjudiciable et à continuer à être informé sur cette question de la part des personnes sur le terrain. J’encouragerai tous ceux qui travaillent avec moi à faire appel directement à la communauté locale touchée par le projet de loi et de tirer parti de leur influence et de leurs ressources pour aider à lutter pour ce pilier particulier et essentiel de la démocratie. « 

 


Lire aussi : Ryan Coogler aux commandes d’une série sur le Royaume du Wakanda pour Disney+



Le cinéaste conclut en déclarant son intention de donner de l’argent à l’organisation Fair Fight Action qui lutte contre le projet et dirigera les lecteurs vers le site Web du groupe.
La Géorgie est devenue un épicentre de la production cinématographique et télévisuelle, accueillant des projets comme The Walking Dead et les films Marvel. Les studios et talents hollywoodiens avaient exprimé des appels similaires au boycott du tournage en 2019, lorsque les législateurs géorgiens ont tenté de faire adopter une loi controversée sur l’avortement.

Black Panther 2 est actuellement programmé pour sortir en salles en 2022. Les détails sur le film sont encore secrets, mais le président de Marvel Studios, Kevin Feige, a déclaré qu’il n’était pas prévu de refondre le rôle-titre de feu Chadwick Boseman. Ryan Coogler développe également une série dérivée de Wakanda pour Disney +.

Source : Entertainment weekly

Written by La Rédaction