Chadwick Boseman, ses proches témoignent de l’homme derrière l’icône Black Panther

 

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

#ChadwickBoseman a laissé un grand vide depuis son décès. Son combat contre le cancer est resté extrêmement confidentiel, et #RyanCoogler, réalisateur de #BlackPanther et #SpikeLee, de « Da 5 Bloods », ont déclaré qu’ils n’étaient pas au courant de ses problèmes de santé. Aujourd’hui, les personnes restées dans la confidence témoignent parmi lesquels ses frères. D’autres, décrivent un homme extrêmement généreux : l’actrice #SiennaMiller révèle que l’acteur a réduit son cachet pour qu’elle obtienne celui qu’elle demandait.

 

Son frère Derrick Boseman : « J’ai besoin que tu me sortes du jeu »

Le pasteur Derrick Boseman

Le pasteur Derrick Boseman, le frère de Chadwick, dans une interview a dévoilé au New York Times leur dernière conversation, la veille de sa mort : « Mec, je suis dans le dernier quart d’heure et j’ai besoin que tu me sortes du jeu », a dit le regretté acteur à son frère, Derrick Boseman. Ce dernier a déclaré qu’il avait compris exactement ce que Chadwick voulait dire. « Quand il m’a dit cela, j’ai changé ma prière de Dieu le guérit, Dieu le sauve à Dieu, que ta volonté soit faite », relate le pasteur, « Et le jour suivant, il est décédé » a-t-il ajouté. Son autre frère Kevin a déclaré au Times : « Beaucoup de gens pensent que le faire signifie devenir une star de cinéma de la liste A », « Je n’ai pas forcé les choses. Je savais juste que si Chad voulait travailler dans les arts, il trouverait un moyen et prendrait soin de lui ». « Il a toujours fait de son mieux », disait Kevin à propos de Chadwick. « Son meilleur était incroyable ».

 

Michael Greene son agent : « Il était très mal en point pendant le tournage de « Ma Rainey’s Black Bottom » »

Greene, son agent, a déclaré que Chadwick était « très mal en point » pendant le tournage de « Ma Rainey’s Black Bottom » pour Netflix, mais qu’il « avait le sentiment que le fait de pouvoir être avec Denzel (Washington) et faire cette adaptation de la pièce d’August Wilson pour Netflix était si excitant pour lui». Selon Michael Greene, c’est la mère de l’acteur, Carolyn, qui a inspiré la décision de garder sa maladie secrète. « [Elle] lui a toujours appris à ne pas se faire embêter par les gens», a déclaré Greene au Hollywood Reporter. La décision de garder la bataille contre le cancer de Boseman dans l’ombre est venue parce que « Chadwick ne voulait pas que les gens s’inquiètent pour lui », dit Greene. « C’était une personne très discrète ».

 

Addison Henderson, son coach  : « Man, tu me rappelles mon père »

« J’avais l’habitude de dire à Chad, Man, tu me rappelles mon père », a expliqué Henderson, en faisant référence à son père qui a vaincu le cancer à quatre reprises, rapporte Complex. « Vous êtes des combattants, et vous n’arrêtez jamais d’aller de l’avant.’ Pour nous, c’était juste comme, ‘Continuons, continuons à faire ce que tu veux, continuons à nous entraîner’. Et puis, moi et Logan et sa famille, sa femme [Taylor Simone Ledward], nous étions toujours là pour le soutenir ».

 

« Il était fatigué mais il est venu à Buffalo, où je tournais mon film, et est resté pendant des jours avec moi, juste pour discuter de choses avec moi, juste pour être un bon frère « 

Henderson a rencontré Chadwick Boseman il y a neuf ans, par l’intermédiaire de Coles, la meilleure amie de Chadwick depuis l’époque où ils étaient à Howard. « Nous étions comme trois amigos, des frères, ici à L.A. », dit Henderson, qui a coaché l’acteur pour Captain America : Civil War et Black Panther, avec un slim-down pour Marshall entre les deux. Henderson a passé des années à regarder son ami suivre un entraînement rigoureux, à filmer et à établir un calendrier, tout en luttant contre le cancer. Henderson dit qu’en dépit de son diagnostic, Chadwick Boseman a choisi de tirer le meilleur parti de chaque jour et de donner le meilleur de lui-même à sa carrière : « Il vivait simplement sa vie artistique au maximum et utilisait son temps et ces moments pour vraiment toucher les gens ». Henderson, qui est également acteur et réalisateur, se souvient d’expériences similaires.

Lorsqu’il travaillait sur son premier long métrage, G.O.D. 2020, Henderson se souvient que Chadwick Boseman était assis et lui donnait des notes de scénario pendant des heures « tout en se battant et en s’occupant de ses propres affaires ». Plus tard, après un programme complet de tournage de Da 5 Bloods en Thaïlande, suivi par la reprise de son film 21 Bridges en 2019, « il était fatigué mais il est venu à Buffalo, où je tournais mon film, et est resté pendant des jours avec moi, juste pour discuter de choses avec moi, juste pour être un bon frère », dit Henderson. « Il n’avait pas besoin de faire ça, il aurait pu rentrer chez lui et se reposer. Pour moi, c’était juste quelque chose que je n’oublierai jamais ». « Certaines personnes attendent toute une vie pour avoir l’opportunité qu’il a eue », ajoute Henderson, « et Chad avait tant de sagesse, tant de connaissances, tant en lui qu’il n’allait pas laisser cette maladie l’empêcher de raconter ces histoires étonnantes et de montrer son art dans la fleur de l’âge ».

 

Le Dr Wayne A.I. Frederick, président de l’Université Howard

Dr Wayne Frederick

L’année dernière, le Dr Wayne A.I. Frederick, président de l’Université Howard, a rencontré d’anciens élèves de l’école dont Chadwick Boseman et Phylicia Rashad lors d’un dîner pour discuter des projets de l’école concernant son programme de beaux-arts. Il se souvient avoir remarqué que Chadwick Boseman semblait « plus petit qu’il ne l’était » après avoir perdu du poids ; il a présumé que c’était pour un film et a demandé à l’interprète de T’Challa combien il était difficile de changer de poids aussi rapidement pour les rôles. « Dans son style habituel, il a donné une réponse longue et détaillée, expliquant qu’il était végétarien et qu’il faisait de l’exercice et essayait de prendre soin de lui et de faire ce qu’il avait à faire », dit-il. « C’était une réponse très réfléchie, ne laissant jamais entendre qu’il se passait autre chose ».

 

Sienna Miler : « On ne peut tout simplement pas imaginer un autre homme à Hollywood se comporter avec autant de grâce et de respect »

Ce sont les mots de Sienna Miller pour évoquer son expérience de tournage aux côtés de Chadwick Boseman, pour le film Manhattan Lockdown (21 Bridges en VO, sorti en 2019). Dans une interview pour le magazine Empire, l’actrice américano-britannique raconte les efforts de l’acteur disparu, pour qu’elle obtienne le salaire qu’elle réclamait, allant jusqu’à diminuer son propre cachet. « C’est la chose la plus stupéfiante que j’aie vécue. Ce genre de choses n’arrive tout simplement pas (…) Par la suite, j’ai raconté cette histoire à des acteurs masculins avec qui je suis amie ; ils sont tous devenus très, très silencieux, et sont rentrés probablement chez eux pour réfléchir pendant un moment ». Il m’a dit que « c’était ce que je méritais de recevoir », se souvient-elle.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin